Actualités Récup & Recyclage

Fabriquer son composteur

Cet article propose plusieurs modèles de composteurs à faire soi-même : silo à deux compartiments, bac à compost avec trappe de récupération, composteur rotatif, lombricomposteur...

S’équiper d’un composteur permet de réduire ses déchets ménagers comme ses déchets du jardin d’environ 30%, de les recycler et d'en faire de l’engrais bio pour ses plantes. Dans cette démarche, cette page regroupe une sélection de tutoriels vidéo et d'articles explicatifs détaillant les étapes de fabrication de différents composteurs, à installer dans un jardin ou un potager, dans un appartement, sur une terrasse ou un balcon. 

 

Conseils et recommandations 

  • Évitez d'utiliser du bois de palette traité, pour ne pas contaminer le compost avec des substances chimiques. Privilégiez le bois brut et appliquez une lasure écocertifiée pour le protéger des intempéries s’il reste à l’extérieur.
  • Placez le composteur dans un emplacement semi-ombragé à l’abri du vent, sur une surface plane.
  • Prévoyez une trappe de récupération dans la partie inférieure du composteur pour récolter le compost arrivé à maturité. 
  • Équipez le composteur d’un grand couvercle pour pouvoir maintenir le bac ouvert ou fermé, pour pouvoir aérer le compost, y verser facilement les déchets et les protéger de la pluie. Vous stopperez aussi les mauvaises odeurs.
  • Utilisez des accessoires de fixation inoxydables pour éviter la corrosion si votre composteur est à l’extérieur.
  • A l’extérieur, posez le composteur sans fond directement sur la terre du jardin pour que les vers du sol puissent coloniser le compost.  

Fabriquer un composteur de jardin en bois 

Cette vidéo présente un modèle de silo à compost à deux compartiments, idéal pour une utilisation extérieure. Réalisé avec des palettes de récupération, du grillage et des solivettes (habillage facultatif), il demande un investissement financier de moins de 50 euros. Les deux compartiments séparent les déchets frais verts et le compost partiellement formé, qui peut être déplacé avec une bêche au fur et à mesure de sa formation. 

Les étapes de fabrication

  1. Récupérer suffisamment de palettes selon les dimensions du composteur 
  2. Aménager l’emplacement en nivelant le sol et en dégageant les végétaux si besoin
  3. Assembler les palettes qui forment l’arrière du composteur
  4. Assembler les deux côtés et la cloison centrale du composteur
  5. Poser le grillage sur les parois intérieures 
  6. Visser les planches d’habillage en solivette sur la structure 

Présenté par le site Practically Functional, le composteur de jardin ci-dessous semble robuste et bien conçu. Le tutoriel est en anglais mais les images parlent d’elles-mêmes. Il décrit pas à pas les étapes du montage, ainsi que les fournitures et les outils nécessaires. 

Le matériel 

  • Planches et tasseaux
  • Rouleau de grillage à poule ou lapin
  • Plaque de polycarbonate ondulée
  • Perceuse-visseuse
  • Vis à bois
  • Équerres et platine métalliques de fixation
  • Chanières de porte 
  • Système de fermeture (pontet-loquet) pour verrouiller le couvercle
  • Pince coupante
  • Agrafeuse de chantier et agrafes

Plan et explications


Fabriquer un petit bac à compost pour un balcon 

Ce coffre en bois, muni d’un couvercle et d’une trappe de collecte, convient parfaitement pour un balcon ou une terrasse. L’article est proposé par le site passeur de plantes. Vous y trouvez un guide de construction en français.

Le matériel 

  • Nécessaire de mesure et traçage
  • Planches, lames de parquet ou bois palette 
  • Tasseaux de section carrée
  • Vis à bois pour l'assemblage des planches et tasseaux
  • 2 pitons fermés et un bâtonnet de bois pour le verrouillage de la trappe 
  • 2 paumelles de porte pour l'ouverture de la trappe
  • Cordelette pour la poignée du couvercle
  • Baguette de contreplaqué pour la cale du couvercle 
  • Boulon à tête plate, écrou et rondelle pour la fixation de la cale
  • Perceuse-visseuse
  • Mèche à bois (trous de poignée et de la cale)

Plan et explications


Fabriquer un lombricomposteur 

Basée sur l'élevage de vers rouges décomposeurs, la technique du lombricompostage est idéale lorsque l’on vit en appartement ou dans une maison de ville. Le composteur, ne dégageant pas de mauvaises odeurs, peut être placé à l’extérieur, sur un balcon, une terrasse, comme à l’intérieur. Il peut éventuellement être entreposé dans un placard de cuisine pour ne pas être visible. 

Classiquement, un lombricomposteur se compose de 4 compartiments étagés et alvéolés (microperforés) pour que les vers puissent communiquer de l’un à l’autre.

  • Le bac supérieur sert à recueillir les déchets verts et ménagers frais.
  • Le second bac contient les déchets partiellement décomposés.
  • Le troisième bac contient le compost solide formant une sorte de terre pâteuse riche en humus. Il se forme après 3-4 mois de décomposition et peut s’utiliser en paillis pour amender la terre.
  • Le bac inférieur sert à récolter le liquide qui se forme lors de la décomposition des matières. Cet extrait concentré riche en nutriments s’utilise comme fertilisant, en arrosage après dilution à l’eau (environ à 1/10ème).

Le modèle de Lombricomposteur ci-dessus (article présenté par le site Jardin du Zen Home) se compose de bacs en plastique encastrables, empilés les uns sur les autres. Il est possible d’utiliser des bassines, des caisses de rangement ou des caisses en polystyrène de récupération. Le premier bac est muni d’un couvercle et le dernier d’un robinet pour récupérer le jus de compost. L’ensemble repose sur un socle en bois. 

Plan et explications

Pour démarrer le processus de lombricompostage 

  1. Plaquer 2 ou 3 feuilles de journal dans le fond du bac supérieur.
  2. Verser une litière de terreau et des vers de compost (vers Eisenia Foetidae, également appelés vers rouges, vers tigrés ou vers de Californie). 
  3. Déposer les déchets compostables au-dessus.
  4. Humidifier l’ensemble au vaporisateur ou en arrosant en pluie fine.

En se nourrissant des déchets, les vers vont progressivement transformer les matières en compost et produire le jus fertilisant qui va s’écouler dans le bac inférieur. Un film géotextile filtrant est fixé dans le fond du 3ème bac pour éviter que les vers passent vers le bac contenant le liquide fertilisant. 

Plus d’information sur Le Guide du Lombricompostage (Source : terredecamargue.fr)


Fabriquer un composteur rotatif

Cette vidéo explique comment réaliser un composteur tambour à partir d’un baril ou d’un fût en plastique. Il est aussi possible de fixer le tambour horizontale comme sur cette vidéo.

Le matériel 

  • Un tonneau en plastique pour la cuve
  • Des tasseaux et des planches de bois pour le socle
  • Un tuyau PVC rigide, tringle en bois, tige fileté ou tube métallique pour l’axe de rotation
  • Des vis et écrous pour la fixation

Les outils 

  • Mètre, règle, niveau et crayon
  • Perceuse-visseuse et mèches
  • Scie manuelle ou électrique 

Les étapes de réalisation 

  1. Réaliser des microperforations sur le pourtour pour l’aération du compost.
  2. Percer deux trous symétriques au centre du fût et faire passer l’axe de rotation à l’intérieur. 
  3. Fabriquer le socle en bois avec deux montants suffisamment hauts pour faire tourner le fût à 180°.
  4. Poser les extrémités de l’axe sur le socle en insérant des cales pour maintenir un écart entre les montants et le fût.

Cet article a été rédigé par Emilie Vourch le 25/05/2016

C'est tout nouveau !


Canapés

430 €