Actualités Récup & Recyclage

Les bases du compostage

Recycler ses déchets ménagers en compost, c’est simple et bon pour la planète mais quelques règles élémentaires doivent être respectées pour obtenir un engrais bio 100% naturel et de qualité.

Ça y est, vous vous êtes enfin décidé à acheter ou fabriquer un composteur et ne plus tout jeter bêtement à la poubelle ! Et vous avez bien raison car certaines de vos ordures ménagères et restes de repas peuvent se transformer comme par magie ou presque, en un super fertilisant pour vos plantes d’intérieur, les végétaux de votre jardin ou les légumes de votre potager. Une sorte de terre noire, légère et riche en humus.

Mais pour savoir comment trier vos déchets et quels gestes adopter pour que votre compost arrive à maturité et contienne tous les nutriments essentiels dont vos plantes ont besoin, un petit rappel s’impose.

5 règles d’or pour réussir son compost 

  1. Jetez uniquement des déchets compostables. Référez-vous au tableau récapitulatif ci-dessous pour éviter les erreurs et équilibrer les proportions de déchets.
     
  2. Alternez les couches de matières “vertes” à décomposition rapide et de matières “brunes” à décomposition lente.
    Les déchets verts sont ceux qui contiennent de l’azote, de l’eau, et ne sont pas durs : restes alimentaires, épluchures, herbes de tonte, feuilles, fleurs fanées… Les déchets bruns sont ceux issus de matière sèche carbonée : papier, carton, écorces, branches sèches et bois morts, coquilles d’œufs, croûtes de fromage.
     
  3. Fractionnez les apports de matières fraîches pour laisser le temps aux bactéries et micro-organismes de faire leur travail de digestion. Ajoutez régulièrement mais modérément de nouveaux déchets. Pas de grande quantité de tonte versée dans le composteur d’un coup. Coupez les déchets en morceaux pour accélérer le compostage. 
     
  4. Mélangez et aérez régulièrement. Plusieurs fois par semaine, Brassez le mélange de déchets pour activer la décomposition et apporter l’oxygène indispensable au processus. Effectuez le brassage sur une vingtaine de centimètre pour ne pas perturber la faune microbienne en profondeur.
     
  5. Maintenez le mélange humide mais pas trop comme une éponge qui retient l’eau sans dégorger. Il ne doit pas être desséché ni détrempé. Arrosez les matières en pluie fine ou au contraire, fermez le couvercle du composteur pour les protéger des intempéries.

Que peut-on mettre dans le composteur ?

DÉCHETS DE LA MAISON  DÉCHETS DU JARDIN 
restes de repas d’origine végétale tonte d'herbes
marc à café, filtres à café, sachet de thé feuilles mortes
coquilles d'oeufs plantes fanées
épluchures de légumes terre 
essui-tout, papier, carton, journal (noir et blanc) mauvaises herbes 
cheveux, poils, plumes écorces, branchage 
  sciures, copeaux de bois
  paille, foin

Ce qu’il ne faut pas mettre dans le composteur

  • Viande 
  • Poissons et crustacés 
  • Laits, fromages et produits laitiers
  • Huile et produits gras
  • Épluchures d’agrumes et de fruits traités
  • Papiers imprimés en couleurs 
  • Produits contenant des matières non dégradables (sacs aspirateur, pansements)
  • Produits contenant des composés chimiques (papiers colorés, bois traité, mouchoirs, serviettes en papier)
  • Plastiques (même dit « dégradables »)
  • Verre
  • Métal
  • Litière et déjections animales
  • Poussières de maison
  • Végétaux trop grossiers
  • Feuilles et branchages de végétaux malades ou traités 

Ce qu'il faut mettre en quantité limitée

  • Coquilles de noix (pistaches, noisette, noix…) 
  • Déchets d’arbres résineux, de noyer ou de chêne
  • Gros branchages (à broyer au préalable)
  • Tonte de pelouse
  • Herbes et végétaux montées en graines
  • Pain, pâte, riz, pomme de terre 
  • Cendres 
  • Sable

Cet article a été rédigé par Emilie Vourch le 28/06/2016

C'est tout nouveau !


Cuisine

350 €

poél a pétrol

130 €